Nos statuts

BMW Moto Club Wallonie, Association Sans But Lucratif (asbl)

Adresse siège social : Rue Chant des Oiseaux 18 à 7021 Havré

N° d’entreprise : 888.949.768

Site internet : https://bmwmcwallonie.wordpress.com

STATUTS

Version 2018

—————————————————————————————————————–

Chapitre I Dénomination, siège social

Art 1 L’association prend la dénomination

« BMW Moto Club Wallonie »

Art 2 Le siège social est établi à B-7021 Havré, Rue Chant des Oiseaux 18,

arrondissement judiciaire de Mons.

Il peut être transféré dans tout autre endroit de Wallonie,

par décision du Conseil d’Administration (le CA).

Art 3 L’association exerce ses activités en Wallonie. Son but est :

-Gérer les intérêts des propriétaires d’une ou plusieurs motos BMW

dans l’utilisation de leur moto.

-Favoriser les bonnes relations entre la firme BMW, les concessionnaires BMW et les motards.

-Favoriser et développer la sécurité routière des motards.

-Encourager les contacts mutuels et l’échange d’informations

entre les motards BMW.

Pour atteindre ce but, l’association peut organiser diverses activités comme par exemple :

-des randonnées touristiques

-des rallyes raids

-des rencontres entre motards

-des voyages touristiques

-des réunions

-des séminaires

-des soirées et jours d’information et/ou d’amusement

-des conférences

-des cours de conduite à la demande

-etc….

Elle peut également intervenir et porter assistance à ses membres

pour leur obtenir des avantages, en tant qu’organisation propre ou

en collaboration avec une organisation de tiers.

Cette liste donne un aperçu de la raison sociale de l’association et des moyens dont elle dispose pour la réaliser, tout en n’étant pas

exhaustive.

Chapitre II Membres de l’association.

Admission, exclusion, cotisation et responsabilité

Art 4 L’association se compose de trois types de membres :

effectifs, adhérents et sympathisants.

1° les membres effectifs sont motards et/ou passagers et

    ont la plénitude des droits et obligations résultant

    des présents statuts et du Règlement d’Ordre Intérieur (le ROI).

2° les membres adhérents sont motards et/ou passagers et

    s’intéressent à l’association en contribuant à sa prospérité

    par leurs activités, conseils et générosité.

3° les membres sympathisants ne sont pas des motards.

                                       Ils s’intéressent à l’association et contribuent à sa prospérité

    par leurs activités, conseils et générosité.

Le nombre de membre est illimité,

toutefois il ne pourra être inférieur à cinq.

Art 5 Quiconque désire faire partie de l’association comme membre

devra demander son inscription au Comité (voir ci-après).

Ce dernier, lors de sa prochaine réunion, statuera au sujet de la demande sans avoir à motiver sa décision d’acceptation ou de refus.

Celle-ci sera prise à la majorité simple des membres du

Comité présent.

Art 6 Tout nouveau membre admis adhère de facto

aux statuts et au ROI de l’association.

Art 7 Les membres de l’association n’encourent aucune obligation personnelle du chef des engagements sociaux. Ils sont tenus de verser

une cotisation annuelle déterminée par l’assemblée générale (l’AG)

(voir ci-après) dont le montant ne peut dépasser cent euros.

Art 8 Tout membre est libre de se retirer de l’association en adressant

sa démission au conseil d’administration (le CA) (voir ci-après).

Est réputé démissionnaire tout membre n’ayant pas payé sa cotisation pour le 15 février de l’année en cours, et ce, après avoir reçu

deux invitations de paiement espacées d’un mois.

Art 9 Sans préjudice des dispositions de l’articles 23 des présents statuts,

les membres peuvent être exclus de l’association :

  1. a) en cas d’inobservation des présents statuts ou du ROI
  2. b) lorsqu’ils portent atteinte aux intérêts de l’association.

L’exclusion d’un membre ne peut être prononcée que par l’assemblée

générale des membres effectifs convoquée à cette fin, sur décision prise

à la majorité des deux tiers des voix des membres présents ou représentés.

Toutefois, le CA peut, s’il le juge nécessaire, exclure temporairement un membre jusqu’à l’organisation d’une AG ou AGE.

Le membre visé par l’exclusion sera autorisé, invité et admis

à présenter sa défense lors de cette assemblée générale.

L’exclusion d’un membre peut générer l’exclusion de son (sa) conjoint(e), compagne/compagnon ou toute personne vivant maritalement, que cette dernière soit passagère ou pilote.

Tout membre exclu de l’association pourra, après deux années consécutives à l’exclusion, introduire une demande de réinscription.

Celle-ci devra se faire par écrit, adressée au président du conseil d’administration, qui la fera inscrire à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale ordinaire ou extraordinaire. Cette dernière sera seule compétente à autoriser la réinscription du candidat. Sa décision

sera entérinée à la majorité des deux-tiers des membres présents ou

représentés, et sera sans appel. En cas de refus, une nouvelle demande

ne pourra être introduite qu’après un nouveau délai de deux années.

En cas d’accord, le candidat devra s’acquitter de la cotisation prévue.

Un membre qui a subi une sanction d’exclusion ne pourra plus

postuler à une fonction d’administrateur ou de membre de comité pendant une période de deux ans prenant cours à dater de sa réintégration comme membre effectif.

Un membre ayant subi 2 sanctions d’exclusion ne pourra plus jamais réintégrer le club.

Art 10 Le membre démissionnaire ou exclu et ses héritiers et ayant droits

n’ont aucun droit sur les fonds sociaux et ne peuvent réclamer le

remboursement des cotisations versées. Les héritiers d’un membre

décédé ne peuvent exiger aucun compte, faire apposer des scellés, ni

provoquer inventaire.

Art 11 L’association, ainsi que ses membres de Comités ou de Conseil,

ne pourront être tenus pour responsables de la conduite des associés, lesquels s’engagent à rouler sur la route en respectant notamment

la législation en vigueur.

Chaque membre est seul responsable de sa conduite et de tout ce qui

peut survenir, tant pour lui-même, son passager, son invité, ou

son véhicule.

Il en est de même pour ce qui est de sa responsabilité vis-à-vis des tiers,

qu’ils soient ou non membres de l’association.

Chapitre III Composition, pouvoir, organisation des assemblées générales (AG)

Art 12 L’assemblée générale est constituée uniquement des membres effectifs.

Chacun d’eux dispose d’une voix et ne pourra être porteur de plus

d’une procuration.

Art 13 L’assemblée générale est l’organe suprême de l’association.

En tant que telle, elle dispose d’une compétence générale.

L’assemblée générale doit obligatoirement être convoquée dans les cas

suivants :

  1. modification des statuts
  2. nomination ou révocation des administrateurs
  3. exclusion ou réintégration d’un membre
  4. approbation des budgets et des comptes
  5. dissolution de l’association

Art 14 L’assemblée générale se réunit au moins une fois par an, au plus tard le

31 mars de l’année civile. Une assemblée générale extraordinaire (AGE) peut être réunie à tout moment à la demande du conseil d’administration ou d’un cinquième des membres effectifs.

L’assemblée générale, convoquée en deuxième fois, peut valablement délibérer quelque soit le nombre de membres présents ou valablement représentés.

Art 15 Les décisions sont prises à la majorité simple des voix des membres

présents ou représentés, sauf dans le cas où il est décidé autrement

par la Loi du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif, les

associations internationales sans but lucratif et les fondations ou par

les présents statuts. Les votes nuls, blancs ainsi que les abstentions ne

sont pas pris en compte pour le calcul des majorités. En cas de parité de

voix, celle du Président ou de l’administrateur qui le remplace est pré-

pondérante.

L’assemblée ne peut délibérer valablement que sur les points inscrits à

l’ordre du jour. Exceptionnellement, un point non inscrit à l’ordre du

jour peut être délibéré à condition que la moitié des membres soient

présents ou représentés et que deux tiers d’entre eux acceptent

d’inscrire ce point à l’ordre du jour.

Art 16 Les convocations contenant l’ordre du jour sont transmises par

soit courrier postal simple, soit courriel, soit remise à domicile,

quinze jours au moins avant la date prévue pour l’assemblée.

Art 17 Les décisions de l’assemblée générale sont consignées dans un registre

conservé au siège de l’association.

Chapitre IV Composition et pouvoirs du conseil d’administration (le CA)

Art 18 Le conseil d’administration est composé de trois administrateurs au moins et de sept au plus. Les administrateurs et candidats-administra-

teurs répondront aux conditions suivantes :

  1. Ne pas être parent ou allié de l’un deux jusqu’au cinquième degré.
  2. Ne pas vivre en cohabitation avec l’un deux.
  3. Ne pas faire partie d’un autre club moto sans l’agrément unanime de l’ensemble du conseil d’administration.

Ils sont élus à la majorité simple par l’assemblée générale et en son sein. Leur mandat est d’une durée de deux ans et est renouvelable.

Il n’expirera pas avant leur remplacement. Dans l’éventualité d’une

vacance ou démission en cours de mandat, le nouvel administrateur

terminera le mandat du remplacé.

Toutefois, ils sont révocables en tout temps par décision de l’assemblée générale, prise à la majorité des deux tiers des membres présents ou représentés.

Art 19 Le conseil d’administration a les pouvoirs les plus étendus pour l’administration des affaires de l’association et pour la réalisation de son but. Tout ce qui n’est pas expressément réservé par la loi ou les statuts à l’assemblée générale est du ressort du conseil d’administration.

Il peut notamment passer tous contrats et marchés, acheter, vendre, acquérir, échanger ou aliéner tous biens meubles et immeubles nécessaires à la réalisation du but de l’association, accepter toutes libéralités, subsides ou subventions officielles ou privées, recevoir toutes sommes, en donner ou retirer valablement quittance, donner toutes décharges, nommer et révoquer tous agents, fixer éventuellement

leurs attributions et traitements, arrêter tous les règlements d’ordre intérieur.

Les actions en justice, tant en demandant qu’en défendant, sont décidées par le conseil d’administration et intentées ou soutenues au nom de l’association par les personnes habilitées en fonction de l’article 20 ci-dessous.

Le conseil d’administration peut déléguer ou donner des pouvoirs spéciaux et déterminés à un ou plusieurs administrateurs ou même à des tierces personnes, membres ou non.

Art 20 Les administrateurs choisissent parmi eux, au minimum :

un président, un secrétaire et un trésorier. Ces fonctions constituent l’organe de gestion journalière de l’association.

Les administrateurs délèguent à d’autres membres effectifs certaines

autres fonctions de gestion (telles que l’économat, le site internet, ….)

L’ensemble administrateurs et délégués membres effectifs tels que décrits ci-avant constitue ce qui est appelé plus communément

« le Comité ».

Art 21 L’association est valablement représentée dans tous les actes ou en justice par son président agissant conjointement avec le secrétaire ou le trésorier ou par trois administrateurs ; en tant qu’organe, ils ne devront pas justifier vis-à-vis des tiers d’une décision préalable et d’une procuration du conseil d’administration.

L’association est aussi valablement engagée par les mandataires spéciaux, et ce, dans les limites données à leurs mandats.

L’association est également valablement représentée pour les actes de gestion journalière par les délégués à cette gestion qui en tant qu’organe ne devront pas se justifier d’une décision préalable.

Chapitre V Comptes et budgets


Art 22 L’association tient une comptabilité conforme à la loi du 27 juin 1921 susvisée et à ses arrêtés d’application.

L’année sociale débute le 1er janvier et se termine le 31 décembre.

A cette date, les écritures sont arrêtées et l’exercice clôturé.

Les comptes de l’exercice écoulé sont soumis annuellement pour approbation à l’assemblée générale ainsi que le budget de l’exercice suivant.

Chapitre VI Droit de consultation

Art 23 Les membres effectifs peuvent exercer leur droit de consultation sur les documents sociaux et comptables de l’association en se conformant aux dispositions légales et réglementaires.

Pour exercer ce droit, le membre effectif doit respecter la procédure suivante :

1° Faire la demande par écrit, adressée au conseil d’administration,

    au moins huit jours avant la date de sa visite au siège.

2° Préciser dans sa demande les documents qu’il désire consulter.

3° Se présenter au siège social de l’association à la date et l’heure

    convenues avec le conseil d’administration

4° Prendre l’engagement écrit de ne pas divulguer les informations

    à des tiers, hormis aux membres réunis en assemblée générale.

La consultation des documents par le membre effectif a lieu en présence de deux administrateurs, qui consignent leurs observations et celles du membre dans un procès-verbal établi contradictoirement et signé par les parties. Ce procès-verbal est communiqué au conseil d’administration lors de sa réunion la plus proche.

Le conseil d’administration communique le contenu du procès-verbal au président de l’assemblée générale qui en donne lecture aux membres au cours de la prochaine assemblée générale.

Le membre consultant ne peut ni revendiquer l’obtention de copies des

documents consultés, ni la communication d’autres documents que ceux qui ont fait l’objet de sa demande écrite préalable.

Sans préjudice d’une sanction en dommage et intérêts en cas de divulgation préjudiciable à l’association, le membre effectif qui viole la confidentialité des documents consultés perd, de plein droit, sa qualité de membre, sans que l’assemblée ait à prononcer son exclusion.

Chapitre VII Dissolution de l’association

Art 24 En cas de dissolution volontaire de l’association, l’assemblée générale qui l’aura prononcée, déterminera la destination des biens de l’association dissoute.

L’attribution de l’actif, après paiement de toutes les dettes, devra être affectée de préférence à une œuvre caritative.

Chapitre VIII Législation

Art 25 Toutes modifications des présents statuts sont d’application à partir de la fin de l’assemblée générale à laquelle elles ont été votées.

Il n’y a donc aucun effet rétroactif concernant les situations qui lui précéderaient.

Chapitre IX Dispositions finales

Art 26 Tout ce qui n’est pas prévu explicitement dans les présents statuts est réglé par la loi ou les règlements. A défaut de règles énoncées dans la loi ou les règlements, prévaudront les dispositions de droit commun, le règlement d’ordre intérieur et les usages.

Sans préjudice du bénéfice d’une éventuelle période transitoire légale, si une disposition des statuts devient caduque en raison du changement de la loi ou des règlements, elle fera l’objet d’une modification statutaire lors de l’assemblée générale qui suit l’entrée en vigueur du changement de la loi ou du règlement.